Le travail en mémoire cellulaire

LE BUT DE NOTRE ASSOCIATION

Le but de notre association est d’inciter et d’accompagner le plus grand nombre à aller volontairement dans le sens de l’évolution de la conscience humaine.

Notre spécificité est de s’appuyer sur la mémoire cellulaire, c’est à dire notre héritage  familial et  culturel.

Nous proposons:

o    d’explorer les évènements vécus dans notre quotidien et de faire le lien avec cette mémoire cellulaire.

o    puis de laisser émerger du profond de notre Etre  un “ VOIR AUTREMENT” notre histoire, le monde et un “ADVENIR AUTREMENT” afin de se sentir plus libre, plus paisible et plus en  harmonie avec le monde qui nous entoure.

Alors, qu’avons-nous à faire de plus enthousiasmant ?

NOTRE CONDITIONNEMENT

En réponse aux événements et aux expériences vécues depuis notre conception s’est créée une réponse automatique comportementale, un conditionnement, qui nous a permis de (sur) vivre dans l’environnement rencontré.

Au travers de nos parents et des expériences partagées avec eux, nous avons également hérité d’une partie du conditionnement de nos ancêtres, de notre lignée.

CONDITIONNEMENT ET BESOINS ESSENTIELS

Ce conditionnement, qui a défini notre personnalité, notre égo, est constitué de mémoires très majoritairement inconscientes. Il nous a été indispensable pour (sur)vivre.

Il  nous empêche de satisfaire nos besoins essentiels (paix, harmonie,  reconnaissance etc….) .

Il est à l’origine des limites que nous rencontrons et des souffrances que nous vivons. Ces difficultés dans notre existence se manifestent souvent sous forme d’événements répétitifs. Nous répétons alors, sans le vouloir, des comportements dont nous avons hérité à notre insu et qui sont “stockés” dans nos mémoires inconscientes.

 COMMENT TROUVER LE SENS DE CE CONDITIONNEMENT?

Le travail en mémoire cellulaire consiste à explorer ces expériences , ces événements passés et douloureux.

L’objectif est de mettre en lumière les liens qui existent entre eux en remontant dans le temps, afin de mettre en évidence les schémas répétitifs.

Il est souvent nécessaire de remonter jusqu’aux événements survenus pendant la gestation et les toutes premières années de vie.

La prise de conscience des liens entre les événements donne un sens aux difficultés que nous rencontrons. Et ce sens nous aide à sortir d’un sentiment de fatalité, d’une condition de victime. Il nous fait pleinement assumer, prendre la responsabilité de notre vécu, sans culpabilité. Et ce sens nous aide à dépasser notre conditionnement et nous conduit à laisser émerger d’autres “scénarios” pour la suite.

 NOUS APPUYER SUR NOTRE RESSENTI

Pour explorer les événements passés,  le travail en mémoire cellulaire fait appel à nos souvenirs et dans certains cas, quand c’est possible, à ceux de nos parents et de notre famille. Lors de l’évocation de ces souvenirs, ainsi que d’événements plus récents, l’attention sera avant tout portée aux ressentis corporels, aux émotions qui leur sont liées. L’important n’est pas l’événement, mais la manière dont il est vécu. Et cette perception de l’événement qui s’est imprégnée en nous